Le Bonheur de Voyager

Pourquoi je suis devenue végétarienne ?

5 février 2018 2 Commentaires

Il y a quelques années, comme la majorité des gens, je ne me posais aucune questions sur mon alimentation.

Ayant grandie dans une famille où la viande est symbole de force et de protéines, j’en mangeais au minimum un bout par jour. J’enfilais également les verres de lait de vache ainsi que des produits laitiers de tout genre. Je n’avais aucun remords ni arrière-pensées, pour moi c’était tout à fait normal et sans conséquence. Mes restaurants favoris étaient déterminés selon les façons dont la viande qui m’y était offerte était la plus alléchante. Les choix indiqués végétariens ? Mon regard y attardait à peine un bref regard, toujours à la recherche de ces mots qui me faisait tant saliver d’envie : poulet, steak, poisson, etc. Alors pourquoi devenir végétarien(ne) ? Je vous partage mon histoire !

🌿

Ça a commencé tranquillement, pour des raisons de santé, et ça s’est fait d’un commun accord avec mon copain de l’époque, alors que nous étions établis en France. Un beau matin, un article via internet éveil mon attention : les produits laitiers ne seraient pas réellement nos amis. On en discute ensemble et on décide de complètement arrêter de boire du lait de vache. Puis, en circulant tout bonnement dans la rangée “produits bio” du Auchan, on s’arrête pour voir les aliments disponibles. «Et si on diminuait notre consommation de viandes en achetant 2 repas végétariens par semaine ?». Notre nouvelle habitude de vie est aussitôt adoptée ! On achète des repas déjà cuisiné, comme par exemple les steaks de soja au fromage de Céréal Bio, qu’on accompagne d’un riz ou de lentilles corail. C’est tout simple, rien de bien compliqué, parfait pour ne pas passer de longues minutes à cuisiner au retour du travail.

De retour dans ma ville natale au Québec, un tout nouveau restaurant attire mon attention : La vie La vie Comptoir Santé. On y sert des repas végétariens et également végétaliens, mot qui m’est alors pratiquement inconnu. Curieuse, je décide de tenter l’expérience. Je suis alors surprise de l’éclat de saveurs des repas du chef, Joe, préparés avec des produits locaux (et avec beaucoup d’amour !!). Moi qui croyais qu’un régime végétal était redondant, je découvre au fil de mes visites que j’avais complètement tord.

En septembre 2016, alors que mon ex copain et moi nous trouvons en France, on se lance le défi de se faire une semaine complète végétarienne. C’est le régime qui nous vient en tête après avoir passé 2 semaines chez sa famille en Lorraine, à manger une grande quantité de viandes. Les premiers jours, on s’en tient aux produits déjà tout faits du Auchan. Rapidement blasés, on décide de revisiter nos classiques en prenant soin de changer les ingrédients pour éliminer toute viande. Pâté chinois, chili aux pacanes à l’érable, pizza… Naturellement, pour donner du goût, on expérimente des sauces et des épices. Et c’est là que le déclic se fait. Non, il n’est pas compliqué de devenir végétariens et c’est loin d’être redondant, au contraire. «Et si on devenait végétariens à l’année ?». Pari accepté !

Moi qui autrefois mangeais trois fois par jour par pur principe, sans me questionner, je découvre désormais le bonheur de bien manger et de cuisiner durant des heures. Je n’ai jamais eu autant de plaisir à mettre de la nourriture dans ma bouche, découvrir et créer de nouvelles recettes. Je me rends compte à quel point mon alimentation était limitée, à quel point d’extraordinaires saveurs et mets peuvent être créés sans viande et à quel point j’ai aujourd’hui ma santé en main.

Depuis quelques mois, j’enchaîne les livres et documentaires qui traitent de végétarisme et de végétalisme pour m’informer et surtout m’éveiller à ces modes de vie qui peuvent parfois sembler si incompris. Sans obliger les gens de mon entourage à complètement changer leur alimentation, je tente du mieux que je peux de les sensibiliser aux nombreux enjeux d’une alimentation de source animale. On a tous nos propres raisons qui nous ont poussé à changer pour une alimentation différente, et j’ai envie de vous partager ce qui m’a personnellement motivé à me tourner vers le végétarisme.

🌿

POURQUOI DEVENIR VÉGÉTARIEN(NE) EST-IL UNE BONNE IDÉE ?

Pour l’environnement |

En grandissant, j’ai découvert un terme scientifique qui m’a vite mis la puce à l’oreille : le réchauffement climatique. À l’âge de 10 ans, je cassais déjà les oreilles de mes parents pour tenter de leur faire prendre comme bonne habitude le recyclage à la maison. Pour moi, chaque geste comptait. J’essayais même d’écourter mes douches pour ne pas gaspiller l’eau. Jusqu’à tout récemment, j’ignorais encore complètement que le seul fait d’avoir un morceau de viande dans mon assiette annulait pratiquement tous les autres gestes que je tentais désespéramment de faire pour sauver la planète. Les chiffres parlent d’eux-même. Pour produire 1 kg de viande de bœuf, il faut en moyenne 15 000 litres d’eau, contre une moyenne de 4 000 litres pour 1 kg de légumineuses.¹ Ce n’est que la pointe de l’iceberg : déforestation pour pratiquer l’exploitation animale² (qui en plus menace la faune), pollution et production de gaz à effet de serre³, gaspillage alimentaire… Ce sont tous des points importants qui méritent qu’on prenne le temps de faire une petite recherche à leur sujet. Une planète, on en a qu’une seule !

Pour le bien-être des animaux |

Avec les années, et encore plus depuis que je suis végétarienne, mon amour pour les animaux s’est décuplé. Ils exercent sur moi un pouvoir d’attraction énorme. Une chose est certaine, je leur veux du bien. J’ai toujours trouvé intolérable les gens qui maltraitent les animaux, et aujourd’hui je réalise à quel point l’être humain ne voit que ce qu’il veut voir… On regarde les nouvelles à la télé en cédant à la colère en voyant quelqu’un qui bat et garde ses chiens dans la misère, tout en mangeant un steak enrobé de bacon. Sachant que tous les animaux et même les poissons ressentent la douleur, j’ai aujourd’hui beaucoup de mal à comprendre notre logique… Pourquoi les chiens auraient-ils le mérite d’être nos animaux de compagnies alors que le cochon, tout aussi intelligent sinon même plus, a une place de choix dans notre assiette ? Pourquoi la vache n’a droit qu’à 5 années de vie, alors qu’elle pourrait vivre jusqu’à 20 ans si elle n’était pas exploitée, tout simplement pour nous fournir du lait qui n’est absolument pas nécessaire pour notre alimentation ? Pour me sentir bien et en accord avec mes valeurs, manger des animaux ne faisait tout simplement plus aucun sens à mes yeux.

Pour sa propre santé |

Si tout le monde était conscient du nombre de maladies qui peuvent être prévenues, contrôlées voir renversées par une alimentation à base de végétaux seulement, probablement qu’on l’aurait tous envisagé bien avant. Des études démontrent qu’être végétarien, encore plus végétalien, a une incidence sur des maladies telles que le cholestérol, l’obésité, le diabète ainsi que certains types de cancer, pour ne citer que celles-ci. On a tous notre santé entre les mains, en ayant le pouvoir de choisir chaque jour de notre vie ce qui entre ou pas dans notre corps. Il faut seulement en prendre conscience et, surtout, oser faire nos recherches.

Mon but avec cet article n’est pas de faire la morale à qui que ce soit, et encore moins de rabaisser quiconque est actuellement omnivore. Je tenais à partager mon parcours et répondre à cette question qui m’est si souvent posée : mais pourquoi est-ce que t’es devenue végétarienne ? Sans obliger qui que ce soit à quitter définitivement la viande, je suis bien consciente que le simple effort de diminuer sa consommation est déjà un pas dans la bonne direction, autant pour sa propre santé que pour celle de notre belle planète !


Les sources :

  1. https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/eau-faut-il-litres-eau-produire-932/
  2. http://www.gerbeaud.com/nature-environnement/deforestation.php
  3. https://www.viande.info/elevage-viande-gaz-effet-serre#elevage-gaz-effet-serre

Claudia Trudeau

Ils disent que nous avons tous une mission à réaliser ici-bas... J'ai décidé que la mienne serait d'inspirer et de conscientiser les gens grâce à mes écrits, que ce soit sur cette grande passion pour les voyages qui, à 27 ans, m'a portée dans plus de 23 pays, ou encore pour encourager les gens à changer positivement leurs habitudes de vie, tout ça dans le but de vivre dans un monde meilleur, en étant HEUREUX et en propageant L'AMOUR autour de nous ♥ Bon voyage au cœur de mon univers ! Claudia xx ✉ claudia@lebonheurdevoyager.com

2 Commentaires

  1. Répondre

    Doris Chassé

    6 mars 2018

    Bonjour Claudia! Je suis heureuse pour toi et ton copain que vous soyez devenus végétariens. Je le suis depuis 1995 et je n’ai jamais regretté une seconde mon choix. Toutes les raisons que tu écris si bien sont exactement celles pour lesquelles j’ai changé moi aussi ma « nourriture » de vie. J’avais suivi au préalable un cours de cuisine végétarienne avec Renée Frappier qui a écrit plusieurs livres sur le sujet que j’ai dévoré des yeux comme: « Le guide de l’alimentation saine et naturelle » Tome 1 et 2 et « Le guide des bons gras » pour ne citer que ceux-là. Devenir végétarien est le plus beau cadeau à mon point de vue que l’on puisse se faire et faire à la Terre. La plus drôle des questions depuis ma décision a été qu’on m’aie demandé si j’étais entrée dans une secte ?… LOL! Je vous souhaite une superbe continuation et sois assurée que j’ai bien du bonheur à visionner votre parcours.
    Bisous amicaux! Doris

    • Répondre

      Claudia Trudeau

      6 mars 2018

      Bonjour Doris !
      Hahaha, tu m’as bien fait rire avec l’histoire de la secte ! Les gens sont tellement habitués à leur mode de vie qu’ils ne comprennent pas toujours les raisons qui nous poussent à nous tourner vers le végétarisme… Mais ça commence à changer je crois, tranquillement mais surement. Merci beaucoup pour ton commentaire et ton partage, je te fais des bisous également xxx

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ARTICLES RELIÉS