Le Bonheur de Voyager

Lettre à cœur ouvert d’une voyageuse désemparée

6 décembre 2020 2 Commentaires

Salut toi. Comment tu vas ? Je veux dire, pas juste en surface là, pas juste par principe de répondre poliment. Au fond de toi, comment tu vas vraiment ?

De mon côté, c’est plutôt gris par les temps qui courent. C’est la première fois de ma vie que la dépression saisonnière frappe aussi fort, se mariant avec un mal-être qui prend de plus en plus d’espace dans mon esprit. Moi, la fille qui sourit toujours et qui rend les gens qui m’entourent heureux, je suis atteinte de maux bien difficile à expliquer avec des mots…

Neuf mois plus tard, la pandémie sévie toujours.

Je savais que le bout rough était à venir, mais à ce point-là ?

Je n’avais jamais connu ça, me réveiller le matin et ne pas avoir d’énergie pour affronter la journée devant moi. Ne pas être motivée, ne pas être particulièrement aimable et ne pas avoir de patience. Mon mantra a toujours été de sourire et de laisser mes problèmes à la maison, mais bien honnêtement, certains jours, ils se fondent en moi jusqu’à hanter mes pensées et me faire oublier mon gros bon sens et mon optimiste.

C’est difficile de vivre dans un monde où tout part en couille. Dans un monde où c’est devenu impossible de faire certains projets à court & moyen terme. Tu sais, le genre de projet qui te fait vibrer et te motive à te lever chaque matin ? C’est difficile de vivre paisiblement, quand l’éco-anxiété frappe à grands coups de poing méchant dans tout ton être. Parce que c’est bien une des choses que je déplore de toute cette histoire, le cataclysme environnemental qui s’est dernièrement accentué… Si certains voient le côté positif du tourisme aérien au ralenti, de mon côté, je vois plutôt la surconsommation engendrée par cet événement et tous les déchets créés. Masques, matières en plastique à usage unique… Le monde dans lequel on vit me désole et me désespère.

Autour de moi, les gens sont maussades. Tannés. Impatients. Déconnectés. On ne sait plus quoi dire et ne pas dire, quoi croire et ne pas croire.

C’est le cocktail parfait pour semer le chaos. Pour avoir du mal à entrevoir la lumière au bout du tunnel. Pour être rendue découragée au point de ressentir le besoin criant de mettre ces émotions qui se bousculent en moi par écrit.

Et là, je dois te parler de voyage.

Tu sais, cette passion qui m’anime depuis les sept dernières années…

Tout bon voyageur se retrouvera dans les lignes suivantes : ne plus avoir l’option de voyager, de partir se retrouver, voir se ressourcer ailleurs sur le globe pour décrocher de son quotidien, c’est pénible. Des tas de questions s’accumulent en moi en ce moment, malheureusement sans réponses : retrouverons-nous un jour cette paix d’esprit qui nous a jadis habité ? Cette liberté tant recherchée lorsque nous partons à l’étranger ? Ces contacts chaleureux avec les habitants d’autres contrées ?

Les gens de mon entourage ont des buts bien précis dans la vie. Exceller dans leur profession, investir leur argent dans des biens matériels, fonder une famille. Mais qu’en est-il de ces gens qui, tout comme moi, n’en ont rien à faire de ces concepts de notre société qui ne nous font pas vibrer ? Qu’en est-il de ceux qui, par tous les moyens, recherchent la liberté plutôt que l’attachement ? De tous ces nomades pour qui la sédentarité n’est pas une option, mais bien plutôt une prison ? De ces rêves et projets de vie teintés d’exotisme et d’envies d’ailleurs, tous mis sur la glace pour un temps indéterminé ?

Je suis nostalgique de mes années autour du globe comme jamais… Certains verront de l’égoïsme à cette envie d’explorer le monde qui me torture jour et nuit. Moi, je n’y vois que du bon. La personne que je suis en voyage me fait vibrer et le voyage me rend belle. Je souhaite à tous d’un jour avoir la chance d’être autant en harmonie et autant sur son X que quand je suis dans un autre pays, sur un autre continent et que cette joie de vivre envahit toutes mes cellules.

Alors toi là, qui tout comme moi, a la passion du voyage qui coule dans les veines, je veux te dire que je te comprends.

Que je te feel jusqu’ici. Que tu n’es pas seul(e)… Et que le chemin devant nous s’annonce sinueux, mais qu’il faut garder espoir, garder cette lueur qui fait de nous des bohèmes, des gens avec une vision du monde différente de la majorité des gens. Il faut rester positif qu’on reprendra bientôt nos ailes, même si c’est honnêtement la fois de ma vie où c’est le plus compliqué de garder un état d’esprit qui va dans ce sens. Que la planète a encore une panoplie de belles découvertes à nous apporter, de moments à couper le souffle, de larmes de joie et de rencontres incroyables.

Tu n’es pas seul(e) et d’ici là, c’est important plus que jamais de s’unir. De s’entraider et de se motiver à garder espoir.

D’une voyageuse désemparée qui garde l’optimiste de jours meilleurs à venir… xx

Claudia Trudeau

Ils disent que nous avons tous une mission à réaliser ici-bas... J'ai décidé que la mienne serait d'inspirer et de conscientiser les gens grâce à mes écrits, que ce soit sur cette grande passion pour les voyages qui, à 29 ans, m'a portée dans plus de 26 pays, ou encore pour encourager les gens à changer positivement leurs habitudes de vie, tout ça dans le but de vivre dans un monde meilleur, en étant HEUREUX et en propageant L'AMOUR autour de nous ♥ Bon voyage au cœur de mon univers ! Claudia xx ✉ claudia@lebonheurdevoyager.com

2 Commentaires

  1. Répondre

    Maya

    7 décembre 2020

    Je te feel belle âme à distance et je peux te dire que ce sont des moments qui nous ramènent à l’essentiel et à ce qui compte le plus au monde pour nous…Même si ça peut être difficile de le voir ainsi, c’est un cadeau déguisé afin de nous ramener encore plus vers soi. Je pense à toi fort depuis quelques temps deja, j’ai confiance que ta voie s’éclaircissera❤️ Je suis avec toi de tout coeur!

    • Répondre

      Claudia Trudeau

      7 décembre 2020

      J’ai les yeux plein d’eau. Ton commentaire me touche droit au cœur ma belle Maya ❤️❤️. Vraiment.
      Au travers tout ce chaos, il faut que je prenne le temps de me recentrer sur moi…
      Merci de tes mots, merci de ta Présence dans ma vie!
      xxxxx

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ARTICLES RELIÉS