Le Bonheur de Voyager

Hébergement sur les îles Yasawas, Fidji | Du bonheur à l’état pur au Sunrise Lagoon Homestay

15 janvier 2017 0 Commentaire

Personnellement, quand je voyage, je cherche à vivre des expériences qui sortent de l’ordinaire, à aller à la rencontre des locaux pour mieux comprendre le pays visité et pour pouvoir poser tout un tas de questions. Le jour où on a acheté nos billets d’avion et décidé de passer 3 semaines aux Îles Fidji, je dois vous avouez que je ne m’attendais pas à grand-chose. J’avais peur que ce pays paradisiaque ne soit réservé qu’aux gens fortunés et qu’il laisse un gros vide dans notre porte-monnaie.

On avait lu sur des blogues voyage que l’expérience à ne pas manquer aux Fidji, c’était la visite des îles Yasawas, mais que c’était également assez cher. Sur place, en s’informant pour le coût du bateau et du choix d’île(s), on s’est vite découragé… Trouver un hébergement sur les îles Yasawas qui ne coûtait pas une fortune semblait presque mission impossible.

Mais la chance a tourné ! Une petite recherche sur notre ami booking.com nous a fait découvrir le Sunrise Lagoon Homestay (autrefois Enedala Homestay). Pour une fraction des prix offerts par les nombreux resorts, nous avions l’opportunité d’habiter dans un petit bungalow avec vue sur l’océan et de vivre avec une famille fidjienne. Sans aucune attente, on y a donc réservé 6 nuitées… qui auront été beaucoup trop courtes ! Nous sommes repartis de cet endroit la tête remplie de souvenirs inestimables mais le cœur lourd de peine, les joues ruisselantes de larmes suite aux au revoir avec les membres de la famille. Voici donc un retour sur notre expérience inoubliable dans les Yasawas !


Sur le même sujet :


Informations pour le transport jusqu’aux îles

C’est à bord du Yasawa Flyer, un bateau qui sillonne les côtes des îles Yasawas et qui s’arrête à proximité des resorts, que nous avons mis le cap sur Nanuya Lailai. [Pour en savoir plus sur les options pour vous rendre sur les Yasawas, lire l’article Fidji sur un budget]. Il faut savoir que vous ne pouvez réserver de place sur le bateau sans avoir une confirmation d’hébergement sur une des îles. Arrivé à destination, plusieurs embarcations attendent les voyageurs selon le resort/homestay réservé, tandis que d’autres viennent à la rencontre du bateau pour se ravitailler (c’est un peu comme la poste pour les habitants des îles !).

Yasawa Flyer

Le Yasawa Flyer

Notre arrivée au Sunrise Lagoon Homestay

Pour bien débuter notre aventure, notre embarcation n’est jamais arrivée ! Nous avions bel et bien la preuve de notre réservation mais pour une raison qui nous échappait, nos hôtes nous avaient… oublié. Voyant bien que nous étions inquiets, un gentil samaritain a accepté de nous prendre dans sa petite embarcation, question de permettre au Yasawa Flyer de repartir. Nous étions un peu stressés mais surtout ébahis par la beauté de l’eau et des paysages. L’homme nous a mené jusqu’à la plage, d’où il a interpellé une dame. Celle-ci nous a par la suite invité à nous asseoir à sa table, à l’extérieur, le temps d’aller chercher son fils et son mari. Quelle drôle d’arrivée ! En discutant avec eux, ils nous ont expliqué que l’endroit où nous avions réservé se trouvait de l’autre côté de l’île. Leur fils a gentiment accepté de nous y conduire en chaloupe et nous lui avons donné un généreux pourboire pour tout le mal qu’il s’était donné.

La vue à notre arrivée… Le paradis !

En approchant du Sunrise Lagoon Homestay, on a aperçu un homme assez âgé, Poasa, et deux jeunes femmes, Eva et Léonie, nous faisant de grands sourires et des signes avec les mains. Le sac sur le dos, les deux pieds dans l’eau, nous avons débarqué chez nos hôtes en oubliant tous nos soucis. Poasa et Lice, la propriétaire, nous ont chaleureusement accueilli en s’excusant et en nous mentionnant que les réceptionnistes du Yasawa Flyer n’avaient pas signalé notre arrivée à bord du bateau, de là le fait qu’il n’y avait personne pour nous recueillir. Au final, on a pris toute cette histoire en rigolant ! Lice nous a mené jusqu’à notre joli petit bungalow pour que nous puissions poser bagages, puis Poasa nous a invité à se joindre à lui pour discuter, assis tout bonnement sur la pelouse, avec des papayes et une bonne limonade fraîche.

Sunrise Lagoon Homestay

La vue depuis notre bungalow

Débutèrent alors 6 journées qui frisèrent la perfection. Aucun internet, pas d’électricité. Retour aux sources. On apprend à se lever avec le soleil et se coucher une fois la nuit tombée, le ventre rassasié d’un tas de bonnes choses qui poussent directement sur l’île ou qui sont pêcher le jour même. Chacun est libre de planifier ses journées comme bon lui semble : si on a envie de nager avec les poissons, il est possible de louer de l’équipement de l’autre côté de l’île. Si on a envie de tout simplement s’étendre sur la plage au calme, des mètres et des mètres de plage libre s’offrent à vous.

Le fameux et si joli Blue Lagoon, de l’autre côté de l’île

Envie d’une leçon de fidjien ? Direction Poasa, qui est un excellent professeur et qui prend un réel plaisir à apprendre sa langue aux invités ! Si vous êtes un artiste dans l’âme comme moi, un simple fil de pêche deviendra votre meilleur ami : les plages de l’île regorgent de morceaux de coraux de forme circulaire avec un trou au milieu, ce qui crée de superbes bracelets une fois assemblés !

Avec Poasa, après nos leçons de fidjien

Quand l’heure de manger a sonné, tous les voyageurs présents se réunissent autour de la table et, main dans la main, ferme les yeux le temps de la prière de Poasa. Nous avons eu la chance d’être avec des gens super gentils tout au long de notre séjour ; Eva et Léonie, deux Hollandaises, ainsi que Linda et Michael, un couple de Suisses. Après les délicieux repas, il n’était pas rare de voir se pointer Navi, Winston et Tina, accompagnés d’une guitare et de leurs superbes voix, pour nous chanter des classiques ou de belles chansons fidjiennes.

C’est également avec ce trio que nous sommes partis toute la troupe à l’exploration de l’île. Navi nous a fait une démonstration de cueillette de noix de cocos à la fidjienne, juste avant de les ouvrir juste pour nous avec une machette. Puis les gars nous ont montré comment ils se fabriquaient leurs propres cigarettes à partir de feuilles d’arbres et parfois d’algues.

Noix de cocos Yasawas fidji

Navi qui redescend après nous avoir décroché de bonnes noix de cocos fraîches !

Je pourrais aussi vous parler des magnifiques ciels étoilés loin de toute la pollution lumineuse, des matchs de rugby de Yoann avec les garçons, de notre expérience à l’église du village le dimanche matin, de cette soirée où nous avons été cogner à une maison du village pour acheter un petit sac de kava et en faire l’expérience, des soirées à chanter, danser et jouer au limbo tous ensemble, des séances de yoga improvisées avec les copines hollandaises, des nombreuses histoires échangées avec Poasa sur sa vie bien remplie…

Dimanche église fidji

Tous bien habillé pour assister à la messe !

Bref, tant de moments de pur bonheur qui ont rendu notre passage au Sunrise Lagoon si inoubliable. Je pourrais continuer longtemps comme ça mais je vous laisse plutôt la chance d’aller découvrir par vous-même la beauté de cet endroit et des gens qui y habitent. Ce n’est pas pour rien que Yoann et moi sommes repartis de là tout à l’envers, les yeux dans l’eau… Ce fut carrément un retour à ce que la vie a de meilleure à offrir, sans artifices, juste vivre pleinement le moment présent et ne penser à rien d’autre. Les 6 plus beaux jours de nos 5 ans autour du monde, rien de moins, et une promesse : y retourner, bientôt ! ♥

Moment de pur bonheur juste avant notre départ

Quelques informations à propos du Sunrise Lagoon Homestay

  • Les petits-déjeuners sont inclus dans le prix de l’hébergement
  • Il faut prévoir 15$FJD par personne pour le repas du midi et/ou du soir
  • L’hébergement est situé à une quinzaine de minutes de marche du célèbre Blue Lagoon
  • De l’autre côté de l’île, il y a un resort et un mini-supermarché pour vous dépanner (chips, brioches, etc). Les prix sont assez élevés, je vous recommande fortement de faire quelques courses avant de partir pour les Yasawas et d’y aller seulement en cas d’urgence (et oui, parfois une glace Magnum au chocolat ça a le droit de compter pour une urgence héhé !)
  • C’est également à cet endroit que vous pourrez louer un masque et un tuba pour 10$FJD
  • Il n’y a aucun guichet sur l’île, donc il faut prévoir assez d’argent à l’avance pour régler les repas et autres petites dépenses
  • Pas d’internet et pas d’électricité
  • L’eau est potable sur place (eau de pluie récoltée dans de grands barils)
  • Les douches sont donc froides (mais oh combien rafraîchissantes !) et on essaie le plus possible d’économiser l’eau
  • Le Sunrise Lagoon offre une liste d’activités gratuites à réaliser sur place, mais également des activités payantes : massage, découverte de cavernes sur d’autres îles, pêche en mer, etc. Informez-vous sur place !
  • Au moment de notre visite, il y avait un dortoir avec plusieurs lits simples, un petit bungalow idéal pour un couple ainsi qu’un bâtiment avec 2 lits doubles et salle de bain (parfait pour une famille)

 

LES HÉBERGEMENTS

 

Bungalow Sunrise Lagoon Homestay

Bungalow pour deux personnes | À partir de 50$CAN par nuit/par couple → Cliquez ici pour réserver

🌸

Dortoir / Bunkbed Sunrise Lagoon Homestay

Lit simple dans un dortoir | À partir de 19$CAN par nuit/personne Cliquez ici pour réserver

🌸

Maison familiale avec deux lits et une salle de bain | À partir de 77$CAN par nuit Cliquez ici pour réserver


 

*Durant notre voyage, nous avons réservé la plupart de nos hébergements sur le site booking.com. Si vous désirez bénéficier de 25 $CAN [15 euros] de réduction sur votre prochaine réservation, réservez en cliquant ici. Grâce à ce lien, j’obtiendrai également un rabais pour mes futurs voyages ! | Notez également que certains liens affiliés ont été glissé dans cette page. Pour vous, ça ne change absolument rien. Ces liens me permettent de toucher une petite commission qui me permettra de faire vivre ce site si vous effectuez une réservation à partir de ceux-ci.

Claudia Trudeau

Ils disent que nous avons tous une mission à réaliser ici-bas... J'ai décidé que la mienne serait d'inspirer et de conscientiser les gens grâce à mes écrits, que ce soit sur cette grande passion pour les voyages qui, à 26 ans, m'a portée dans plus de 21 pays, ou encore pour encourager les gens à changer positivement leurs habitudes de vie, tout ça dans le but de vivre dans un monde meilleur, en étant HEUREUX et en propageant L'AMOUR autour de nous ♥ Bon voyage au cœur de mon univers ! Claudia xx ✉ claudia@lebonheurdevoyager.com

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ARTICLES RELIÉS