Le Bonheur de Voyager

12 choses qui ont changé depuis que je suis végétarienne

11 mai 2018 2 Commentaires

En septembre prochain, je célébrerai mes deux ans de transition complète vers le végétarisme. C’est un processus qui s’est fait graduellement dans les mois précédents, entre autre parce que j’avais peur de devoir toujours manger la même chose. Si seulement j’avais su ! C’est totalement le contraire qui s’est produit, mon alimentation n’a jamais été autant diversifiée. Devenir végétarienne a changé plusieurs choses dans ma vie et je suis bien heureuse d’avoir donné une chance à ce mode de vie. Voici 12 faits qui font désormais partie de mon quotidien !

Sur le même sujet :

 

Je cuisine beaucoup plus qu’avant. | Et j’adore ça. Avant, mes repas étaient beaucoup moins élaborés. Je mangeais parce qu’il fallait manger mais je n’avais pas de plaisir particulier à cuisiner mes plats (sauf les desserts !). J’ai découvert tellement de nouveaux ingrédients et de nouvelles épices depuis mon tournant. Des aliments dont je ne me servais jamais font aujourd’hui partie de ma liste d’épicerie hebdomadaire. Pinterest est aussi devenu un très bon ami et j’adore y dénicher de nouvelles recettes !

🌱

Je me suis éduquée et je partage mes trouvailles avec les gens qui m’entourent. | Livres, documentaires, films. Peu importe le médium, il y a un tas de choses à apprendre sur ce sujet si vaste et si intéressant. De pouvoir dire “je suis végétarienne, je ne mange plus d’animaux morts” c’est bien, mais de pouvoir expliquer ce mode de vie parfois peu compris, c’est encore mieux. Sans brusquer les gens dans leurs habitudes et sans tenter de leur imposer le végétarisme, je crois que c’est vraiment pertinent d’en discuter avec notre famille, nos amis et notre entourage.

🌱

Mon amour pour les animaux s’est décuplé. | J’ai toujours aimé les animaux mais depuis que je suis végétarienne, c’est comme si, en plus, un respect s’était instauré entre eux et moi. J’ai peine à croire que je n’ai pas réalisé avant la souffrance que ces derniers doivent endurer chaque jour, partout dans le monde. Faire souffrir une bête juste pour assouvir ma faim et parce que j’aime le goût de la viande ? Ce n’est plus pour moi. Les végétaux et les légumineuses font très bien l’affaire, tout en me procurant les vitamines et les protéines dont j’ai besoin. Aujourd’hui, je considère tous les animaux au même titre que mon chat. Quand je le regarde droit dans les yeux, je n’ai aucune envie de le manger !

🌱

Mes épiceries me coûtent moins cher. | Ce n’est pas un secret, la viande, c’est cher ! On a nettement vu une diminution du prix de nos courses, mon copain et moi, depuis notre changement de régime. Pour diminuer le coût de notre épicerie, on essaie d’acheter en vrac le plus souvent possible. On a aussi opté pour les légumineuses desséchées et les légumes congelés plutôt qu’en boîte de conserve, ça nous dure beaucoup plus longtemps.

🌱

Je ne vais presque plus au restaurant. | Je sauve donc beaucoup d’argent de cette façon. À l’exception des restos spécialisés dans le végétarisme/végétalisme, le choix de repas végés sur les menus est parfois bien pauvre. Quand je vois que mes seules options sont une salade verte à 7 $ ou une pizza bien simple à 12 $, je me dis que je pourrais aussi bien me cuisiner tout ça à la maison et qu’en plus d’être meilleur, ce serait vraiment moins cher. Les sorties au restaurant deviennent donc pour moi des façons de me gâter et de découvrir de nouvelles recettes, de nouvelles saveur. Mon grand coup de cœur dans ce sens est le resto La vie La vie Comptoir Santé situé à Saint-Hyacinthe en Montérégie.

🌱

Je me suis sensibilisé au gaspillage alimentaire. | Avant d’être végétarienne et de prendre conscience de l’impact de mes choix alimentaires sur l’environnement, je ne réalisais pas totalement toutes les étapes requises avant que la nourriture atterrisse dans mon assiette. Maintenant, je fais vraiment attention au gaspillage : je prends des portions plus petites et me ressers au besoin et je récupère tous les restes dans des plats au frigidaire pour de prochains repas. Même chose au restaurant ; si je ne suis pas en mesure de terminer mon assiette, je demande pour emporter. Un petit truc si vous savez à l’avance que l’endroit où vous allez sert de grosses portions, pourquoi ne pas mettre un contenant réutilisable dans votre sac ?

🌱

Je lis tous les ingrédients des produits que j’achète. | J’ai ainsi pris le contrôle sur la nourriture que je consomme. Adieu les ingrédients aux noms imprononçables qui sont nocifs pour notre santé. J’essaie dorénavant d’acheter les aliments avec le moins d’ingrédients possible et si, par malheur, le premier de la liste est le sucre, ça n’inaugure rien de bon… Je me tiens loin des additifs, des conservateurs et des colorants artificiels. J’ai également beaucoup diminué l’achat de produits transformés, parce qu’ils sont bien souvent les rois des listes à n’en plus finir. Le “do it yourself” a bien meilleur goût, croyez-moi !

🌱

J’ai réalisé l’impact énorme qu’à l’exploitation animale sur l’environnement. | Moi qui, depuis toute petite, tentait de faire de petits gestes ici et là pour réduire mon empreinte écologique sur la planète, je n’en reviens pas d’avoir ignoré tout ce temps que ma plus grande source de pollution était attribuée à ma façon de manger. Toute cette eau gaspillée inutilement, toute cette pollution des nappes souterraines, toutes ces forêts qu’on égorge pour créer des terrains de pâturage, tout ce CO2 rejeté dans l’air et tous ces gens qui crèvent de faim alors qu’on a largement de quoi les nourrir mais qu’on préfère le donner aux animaux… Ça pousse vraiment à réfléchir.

🌱

Les étales de viandes dans les supermarchés me repoussent. | Quand mon regard tombe sur cette section, je détourne immédiatement les yeux. Autant qu’avant je ne me posais pas de question, aujourd’hui je trouve ça horrible toutes ces pièces d’animaux morts.

🌱

Avant, je voulais un chien comme animal de compagnie. | Maintenant, je veux un cochon, une chèvre, une vachette… Le fait de manger de la viande trace une ligne entre ces animaux que l’on mange et ceux qu’il est improbable d’un jour tuer pour manger. Aujourd’hui, je trouve ça complètement aberrant. La vie d’un chien n’a pas plus de valeur que celle d’un cochon. Au contraire, il est prouvé que l’intelligence de ces derniers surpasse celle de bien d’autres animaux. Pour l’instant je voyage mais un jour, quand je serai posée, je caresse le rêve d’avoir des amis à quatre pattes qui sortent de l’ordinaire !

🌱

Je vais beaucoup plus souvent à la toilette. | Et oui, ce n’est pas très glamour comme sujet mais c’est quand même une nouvelle réalité pour moi. Quand j’étais omnivore, je pouvais parfois passer jusqu’à 5 jours sans faire de grosse commission. Depuis que j’ai opté pour un régime végétarien, j’y vais minimum 1 fois par jour, souvent plus ! Sachant que c’est la normale pour un transit en santé, j’y vois un lien flagrant entre mes nouvelles habitudes alimentaires et les anciennes.

🌱

Je me suis familiarisé avec de nouveaux concepts comme le zéro déchet. | En étant végétariens, c’est encore plus facile de viser un mode de vie sans déchets, puisque les fruits et légumes n’en contiennent aucun et que les légumineuses, nos grandes sources de protéines, sont de plus en plus toutes disponibles en vrac.

 

Et toi, ça a changé des trucs dans ta vie, être végétarien ?

Claudia Trudeau

Ils disent que nous avons tous une mission à réaliser ici-bas... J'ai décidé que la mienne serait d'inspirer et de conscientiser les gens grâce à mes écrits, que ce soit sur cette grande passion pour les voyages qui, à 29 ans, m'a portée dans plus de 26 pays, ou encore pour encourager les gens à changer positivement leurs habitudes de vie, tout ça dans le but de vivre dans un monde meilleur, en étant HEUREUX et en propageant L'AMOUR autour de nous ♥ Bon voyage au cœur de mon univers ! Claudia xx ✉ claudia@lebonheurdevoyager.com

2 Commentaires

  1. Répondre

    Mimelia

    29 juin 2018

    Ah mais en plus tu es végétarienne, merveilleux ! 😀 Moi aussi je le suis, en transition vers le véganisme complet, j’ai encore quelques faiblesses ici et là sur lesquelles je travaille. Ça a changé ma vie et positif, tellement plus que je ne pensais 😮 J’ai arrêté la viande il y a 8 ans, mais je suis végétarienne depuis 1 an et demi environ. Et franchement, j’ai adoré lire que tu allais plus souvent aux toilettes ! C’est tabou et pas glamour effectivement mais quel bonheur ! Non mais sérieusement haha Avant c’était horrible, je n’y allais quasiment jamais et quand j’y allais, j’en pleurais tellement ça me faisait mal. Maintenant, ça se passe comme une lettre à la Poste et c’est génial haha

  2. Répondre

    AuroreVoyage

    11 septembre 2019

    Je n’ai jamais mangé de viande (merci les parents), végétarienne (arrêt du poisson) en 2017, et je suis devenue végan en juillet 2018. Je comprends tes points, j’ai ressenti la même chose. Ca bouscule vraiment une vie dans le meilleur sens qui soit. Merci à toi, pour eux, et pour tous les humains 🙂

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ARTICLES RELIÉS